Nos ingénieurs ont du talent

À l'origine de ce projet, un constat terrible : chaque année, des milliers d'espèces marines sont emprisonnées et tuées dans les filets de pêche « fantômes » jetés en mer et des dizaines de milliers de filets sont abandonnés sur les quais ou brulés.

Aujourd'hui, le matériel de pêche abandonné représente 10% du plastique trouvé en mer et 70% des macro déchets flottant à la surface.

Pour revaloriser ces déchets, et toujours dans l'optique de proposer une alternative aux surfeurs désireux de minimiser leur impact sur l'environnement, Thomas Cervetti, ingénieur génie civil (2013) et Basile Gentil, ingénieur génie biologique et alimentaire (2012) ont créé Nomads Surfing et produisent des dérives (made in France) partir de filets de pêche recyclé.