Cette formation répond à une forte demande en ingénierie formulée par les secteurs de la production urbaine (conception, gestion, construction) soumis à des injonctions de plus en plus fortes liées à la notion de développement durable (transition énergétique, plan climat, préservation des ressources en eau…), parallèlement à la maîtrise et à l’intégration de la gestion de données spatiales (big data, smart city).

L’ingénieur Géomatique et génie urbain est apte à répondre à cette demande : maîtrise des nouveaux outils numériques (BIM, SIG, gestion intelligente des réseaux…), développement de facultés d’anticipation et d’adaptation dans des univers sociotechniques, économiques et politiques fortement évolutifs, capacités de participer à des processus d’intelligence et de conception collectives. Il œuvre dans le domaine de la production urbaine en couplant de façon fortement complémentaire la maîtrise d’œuvre appliquée de la conception d’espaces à l’analyse spatiale et l’exploitation des données urbaines et territoriales. Il peut intervenir en maîtrise d’œuvre à toutes les étapes de la réalisation d’une opération urbaine de la formalisation du cahier des charges jusqu’aux missions d’ordonnancement, pilotage et coordination (OPC).

Cette formation ouverte en septembre 2019 n’est accessible qu’en alternance sous statut apprenti ou sous statut formation continue.

Spécialité accessible à différents profils de bac +2

Spécialité uniquement accessible par la voie de l’apprentissage

Les débouchés professionnels visés sont les ingénieurs territoriaux, en bureaux d’étude en urbanisme et aménagement, en bureaux d’études en ingénierie urbaine et environnementale, en sites complexes (gares, complexes industrialo-portuaires…) ainsi que les ingénieurs de grands groupes amenés à travailler sur des cycles complets d’opérations urbaines (contrats in house).

 

 

Formation

Socle commun

Bases scientifiques : mathématiques, informatique, initiation à la recherche, veille technologique, maîtrise de l’innovation

Langues : anglais obligatoire, séjour linguistique

Sciences humaines, économiques, juridiques et sociales : économie, gestion d’entreprise, gestion de projet, management, droit du travail, Qualité-Hygiène-Sécurité, responsabilité sociétale et environnementale, communication, préparation à l’insertion professionnelle.

Socle de spécialité

Ingénierie : sites et sols pollués, hydrologie, changement climatique, bioclimatisme, confort et énergie, acoustique, éclairage naturel et artificiel, voirie, transport, mobilité, accessibilité, gestion des déchets

Urbanisme : idéologies urbaines, histoire architecturale, espaces et formes, démarche de projet, programmation urbaine, économie des projets, ingénierie foncière, planification et procédures, achat de la construction publique, gouvernance et participation, aide à la décision

CAO-DAO : design, CAO, building Information Modeling (BIM)

Géomatique : données géographiques et sémiologie graphique, SIG sous ArcGIS, SIG sous Open Source et données en ligne (QGIS, OSM), télédétection optique et radar, archéologie préventive, données numériques, géolocalisation et levé topographique, acquisition de données drone

Apprentissage par projets

Projet opérationnel d’aménagement urbain, semaine de production (ateliers) en collaboration avec le milieu professionnel, Projet de fin d’études

Situation de travail formative en entreprise

Retrait des dossiers à partir de janvier, et suivi des candidatures, sur la plate-forme de recrutement apprentissage Polytech Lille.

Kawtar | Alexandre

 


Rencontrons-nous tout de même…

De multiples possibilités…

Lire la suite...

C’est quoi une école d’ingénieurs universitaire ?

Lire la suite...

Visitez notre école en mode 360°

Lire la suite...

Nos ingénieurs ont du talent

Economie circulaire

Lire la suite...

Nos élèves ambassadeurs

Lire la suite...

+