Arts & Sciences

Quand l'art rencontre la science ! 

" On utilise toutes les deux la même chose mais avec une vision complétement différente."  Elles ont toutes les deux la même démarche scientifique mais pas avec le même objectif. 

Si Ségolène Arnauld, la scientifique, utilise l'AGAR comme milieu de culture pour obtenir les bactéries dont elle a besoin (TP pour les élèves ingénieurs de Polytech Lille), Marie Van de Walle, l'artiste, l'utilise comme base d'accueil pour ses champignons. 

Marie a été sélectionnée par le programme Watch This Space, porté par 50 degrés nord, réseau transfrontalier d'art contemporain, elle souhaitait travailler sur le vivant et a été choisie par l'Université de Lille (pour l'accompagnement scientifique). 

C'est avec Ségolène et Caroline Rambaud (Institut Violette) qu'elle a pu mûrir son projet. Marie utilise l'AGAR (gélifiant très utilisé dans l'agroalimentaire) comme base d'accueil pour des champignons générés par différentes fleurs qu'elle expérimente en ajoutant/mêlant d'autres ingrédients plutôt basiques comme le sucre par exemple... 

Les champignons qui se forment sont à chaque fois différents, selon la plante et les ingrédients utilisés et génèrent naturellement des formes très fines, subtiles, et de couleurs différentes. Elle ne connaît pas à l'avance le résultat qu'elle va obtenir, elle expérimente. C'est une démarche scientifique à visée artistique. 

En janvier, vous pourrez découvrir son univers à la FRAC de Picardie située à Amiens.