Programmation du robot Nao

Contexte : dans le cadre d’une collaboration avec le GAPAS (Groupement des Associations Partenaires d’Action Sociale), deux élèves-ingénieurs ont choisi de consacrer leur Projet de Fin d’Etude (PFE) au développement d’un programme spécifique d’aide dédié à des enfants autistes et déficients visuels. Le robot humanoïde Nao par sa voix neutre et son manque d’expression faciale peut aider un enfant atteint de ces difficultés à apprendre et interagir avec le monde. Les enfants autistes ont un besoin d’attention considérable et NAO permet de combler ce vide en proposant des jeux simples, sans jamais se lasser.

 

Elèves-ingénieurs : Loïc et Ismaïl, en dernière année d’Informatique, Microélectronique, Automatique

 

Les élèves ont développé des outils permettant aux encadrants des enfants de mettre en place des protocoles éducatifs (création de séquences de jeux et d’exercices éducatifs spécifiques ayant tous un objectif thérapeutique précis). Ils ont passé beaucoup de temps avec les enfants et leurs encadrants dans leur structure.

 

« Il s’agissait de développer, en lien avec les professionnels, un programme dédié à l’éducation de ces enfants. Nous avons choisi le robot humanoïde Nao dans le cadre de leur accompagnement, pour stimuler les apprentissages. Par l’intermédiaire de Nao, on visait à stimuler les capacités de concentration, d’écoute, les interactions donc un travail sur la reconnaissance et l’expression des émotions. Nous avons travaillé dans des conditions très particulières, avec des enfants parfois lourdement handicapés. Il était donc normal d’attacher une grande importance à la compréhension de ces enfants et à leur bien-être. Le travail d’un ingénieur ne se limite pas seulement aux techniques, mais aussi à la pratique, à l’humain. »

 

Et le projet a abouti non seulement à la réalisation fonctionnelle, mais aussi au constat d’un vrai gain pédagogique. La structure accueillante a d’ailleurs, suite à ce projet, programmé l’achat de son propre NAO.

 

D’autres projets expérimentaux d’innovation technologique et sociale ont été développés avec le GAPAS (23 établissements & services, 900 personnes accompagnées) qui a choisi Polytech Lille comme partenaire. Comme par exemple un pilulier automatique, un détecteur d’obstacles pour fauteuil électrique et un agenda pour personnes non lectrices…