Informations mobilités

10/02/21 Les dernières annonces du Premier Ministre concernant le franchissement des frontières ont modifié les conditions d’entrée et de sortie des étudiants en mobilité.

1) MOBILITÉS INTERNES À L’ESPACE EUROPÉEN (Etats membres de l’UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican :

* Les mobilités sortantes ne sont pas soumises à restrictions
* Les mobilités entrantes doivent respecter les contrôles sanitaires (test PCR négatif de moins de 72 heures avant le départ et engagement sur l’honneur disponible sur le site du Ministère de l’Intérieur).

2) MOBILITÉS HORS UE :

* Les mobilités sortantes sont autorisées dans le cadre des programmes d’échanges étudiants.
* LES STAGES OBLIGATOIRES POUR VALIDER UNE FORMATION SONT CONSIDÉRÉS COMME UNE MOBILITÉ POUR ÉTUDES.
* Les étudiants devront fournir : une attestation de sortie du territoire, un certificat de scolarité établi par leur établissement, éventuellement, un document attestant que leur déplacement est obligatoire dans le cadre d’un programme d’échange, tout document nécessaire demandé par les autorités du pays d’accueil.

* Les mobilités entrantes sont autorisées dans ce même cadre de programmes d’échanges.
* Les étudiants devront fournir : une attestation d’entrée sur le territoire métropolitain, un test PCR négatif de moins de 72h une déclaration sur l’honneur sur leur état de santé, un certificat de scolarité, éventuellement, un document de l’établissement d’accueil attestant qu’ils viennent s’installer pour le second semestre dans le cadre d’un programme universitaire.

Pour les chercheurs venant d’un pays hors UE, la mobilité entrante est possible s’ils peuvent attester qu’ils viennent s’installer en France à l’invitation d’un laboratoire de recherche, pour des activités de recherche nécessitant impérativement une présence physique. Ils doivent produire une lettre d’invitation du laboratoire de recherche.

Toutes les attestations sont disponibles sur le site du Ministère de l’Intérieur