Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Polytech team Polytech team
Gardez le lien avec celles et ceux qui font notre ecole Gardez le lien avec celles et ceux qui font notre ecole Gardez le lien avec celles et ceux qui font notre ecole

Dominique Bounie, la technologie alimentaire au service de l’aide d’urgence et de l’aide au développement

Dominique Bounie, enseignant-chercheur dans le département Génie Biologique et Alimentaire de notre école, est engagé depuis de nombreuses années dans l’aide alimentaire d’urgence (intervention humanitaire et réhabilitation post-urgence).

Il a déjà collaboré avec de nombreuses ONG et avec des agences internationales dont le PAM (Programme Alimentaire Mondial) et la FAO (Food and Agriculture Organisation) avec lesquelles il a eu l'occasion de partir en mission à de nombreuses reprises. Il a déjà été appelé au Rwanda dans des camps de réfugiés, en en Afghanistan (où il a participé à l’installation de lignes de production de biscuits utilisées dans des programmes nutritionnels), en République Démocratique du Congo, en Éthiopie et, plus récemment, au Kenya, en Côte d'Ivoire et au Cameroun. Divers partenaires industriels ont été associés à ces projets.

Face aux besoins existants croissants et à l’absence de formation technologique à l’aide alimentaire d’urgence, il a mis en place le programme de formation intensive « Humanitarian Food Science and Technology » en partenariat avec l’Université de Gand, qui permet à nos élèves ingénieurs en agroalimentaire de se spécialiser dans la thématique nutrition et technologie alimentaire appliquée à des contextes humanitaires.

Eclectique, il a également récemment travaillé (toujours avec des élèves ingénieurs de l’école en agroalimentaire et aussi en génie civil) sur le projet « Graines de toit », concept de jardin potager solidaire sur les toits de l’école. Il prolonge désormais cette réflexion par un partenariat avec le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut sur une problématique d’accessibilité des populations les plus vulnérables à une alimentation de qualité.

Nous le rencontrons au retour d’une semaine au Cameroun où il était invité par l'IECD (Institut de Coopération et de Développement) sur le projet « Transform » de formation au petit entrepreneuriat agroalimentaire, à destination de porteurs de projet locaux. Projet soutenu financièrement par l'Agence Française de Développement qui est en cours de réplication en Côte d'Ivoire et, dans un avenir proche, sur d'autres sites au Cameroun.

« J'ai donné des cours sur la conception d'un atelier agro-alimentaire, les traitements thermiques, le calcul du coût de revient, le concept d'extraction foliaire et ai participé à divers TP d'application. J'ai aussi profité de ce séjour pour aller visiter l'équipe de l’Hôpital de Njombé où un essai clinique sur l'effet de la consommation d'extraits foliaires sur la réhabilitation nutritionnelle de patients atteints du Sida devrait démarrer prochainement, à l'initiative de l'association française APEF (Association pour la Promotion de l'utilisation des Extraits Foliaires en alimentation humaine), un partenaire historique de notre département avec qui j'ai mené et mène encore de nombreux projets (projets de fin d’études, stages).

Nous vivons dans un monde d’abondance mais la malnutrition n’a pas disparu malgré les engagements pris par les nations dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement. L’insécurité alimentaire est toujours présente pour des millions de personnes rendues vulnérables par des catastrophes naturelles ou des conflits toujours plus dévastateurs. Et elle frappe désormais à nos portes quand nos systèmes économiques et notre cohésion sociale se trouvent fragilisés par la crise économique mondiale, les défis migratoires et le réchauffement climatique. Prendre en charge et ré-inclure ces populations les plus démunies ne relève pas seulement de considérations morales mais interroge chaque jour davantage notre modèle de développement et sa durabilité. Et Les ingénieurs doivent être préparés à aider à relever ces défis en mobilisant le meilleur de leurs compétences et de leur inventivité. Notre Ecole doit les y préparer. »


Retour à la newsletter

Vous souhaitez nous consulter pour un projet ?
Plusieurs types de collaborations sont possibles entre vous et nos élèves ingénieurs.
entreprises@polytech-lille.fr
Polytech Lille Universite Lille 1
Pour nous contacter : entreprises@polytech-lille.fr   |   03 28 76 73 00   |   www.polytech-lille.fr
Consultez les newsletters précédentes :
#1 mai 2012  -  #2 novembre 2012  -  #3 mai 2013  -  #4 mars 2014  -  #5 février 2015  -  #6 juin 2015  -  #7 février 2016
Pour vous désabonner de nos informations, cliquez ici