Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Polytech team Polytech team
Gardez le lien avec celles et ceux qui font notre ecole Gardez le lien avec celles et ceux qui font notre ecole Gardez le lien avec celles et ceux qui font notre ecole

Un Fab'lab pour devenir
ingénieur et entrepreneur

A Villeneuve d'Ascq, un équipement high-tech permet à chacun de concevoir ses objets

Devenir un as du bricolage sans rien y connaître ? C'est possible avec les machines high-tech du Fab'Lab Lille. Premier du genre en Nord-Pas-de-Calais, il a ouvert en octobre dernier. Et demain, comme tous les mardis après-midi, c'est gratuit. Seule contrepartie : dévoiler publiquement son projet. « Lancé aux Etats-Unis, le Fab'Lab est basé sur le partage de connaissance, l'émulation et l'apprentissage et l'auto-assistance », explique Charles-Albert De Medeiros, l'ingénieur informaticien de 36 ans à l'initiative du projet. Et le « laboratoire de fabrication » permet bien de fabriquer « à peu près tout et n'importe quoi ».

Particuliers et professionnels

« Pour mon puits canadien, j'avais besoin d'une pièce qui coûte 700 € dans le commerce. Ici j'ai pu la fabriquer moi-même à partir de plans trouvés sur internet », explique Jean-François Mahieux, informaticien de 33 ans. Fabrice Montoyo, artiste villeneuvois, conçoit des luminaires à partir d'objets destinés au rebut : « Le Fab'Lab me permet de mettre au point des mécaniques uniques pour un prix modique. Et les petites pièces nécessaires sont disponibles sur place ». L'équipement impressionne : une découpeuse-laser capable aussi de graver du verre ou de vieillir du jean, une imprimante 3D qui fait naître des formes en faisant fondre des fils de plastique... Moins high-tech, un poste traditionnel avec marteaux, perceuse à colonne (pour percer bien droit), scie à chant-tourné (pour réaliser des découpes très détaillées), ou encore un attirail complet pour circuits électroniques. Particuliers comme professionnels peuvent graver des photos, réaliser des prototypes, fabriquer divers objets, du moule à gâteau personnalisé au support de smartphone… « L'investissement matériel a coûté 25 000 €. Comme les banques étaient réticentes, j'ai emprunté de l'argent à ma famille pour compléter mon apport », rapporte Charles-Albert De Medeiros. Pour les tarifs, compter entre 12 € et 75 € de l'heure (hors consommables) en fonction des machines ou du statut (particulier, professionnel, étudiant, etc.).

source: 20 minutes   |   Retour à la newsletter

L’Association des Ingénieurs Polytech Lille regroupe les anciens de l’école, parmi lesquels de nombreux créateurs d’entreprises. Elle est l’interlocutrice privilégiée des entreprises pour la diffusion d’offres d’emploi.
www.lesingenieurs.net
Polytech Lille Universite Lille 1
Pour nous contacter : entreprises@polytech-lille.fr   |   03 28 76 73 00   |   www.polytech-lille.fr
Pour vous désabonner de nos informations, cliquez ici