Le transistor bipolaire

Introduction

L'effet transistor

Le transistor en régime statique.

Le transistor en régime dynamique

Le transistor en commutation

Conclusions Exercices


Le transistor bipolaire - 3.1 Introduction.

3.1.3 Définitions des paramètres électriques.

En électronique on utilise les quadripôles, on transforme le tripôle EBC en quadripôle en  mettant en commun entre l'entrée et la sortie l'une des électrodes. On obtient trois montages de base.

Soit un transistor NPN silicium en fonctionnement normal, la jonction émetteur-base est polarisée en direct (VBE 0.7 V ) et la jonction collecteur base polarisée en inverse et on considère le sens physique des courants.

La conservation du courant fournit la première loi fondamentale de transistor :
IE = IB + IC (mA.)

Exemple : IE = 6.06 mA.; IB = 60 µA., IC = 6.00 mA.

a) Montage Base Commune (BC)


montage BC

La base est commune entre l'entrée et la sortie du montage.

VCB = 9.3 V. VEB = - VBE = - 0.7 V

Gain en courant du montage :

IC/IE = 6.00 mA/6.06 mA = 0.99

b) montage émetteur commun (EC)

montage EC

L'émetteur est commun entre l'entrée et la sortie du montage.

VCE = 10 V. ; VBE = 0.7 V

Gain en courant du montage :

IC/IB = 6.00 mA/60 µA = 100

c) montage collecteur commun (CC)
montage collecteur commun. Le collecteur est commun entre l'entrée et la sortie du montage.

VEC =  - VCE  = -10 V. ; VBC = - VCB = - 9.3 V

Gain en courant du montage :

IE/IB = 6.06 mA/60 µA = 101

d) fonctionnement en régime petit signal.

Il faut distinguer deux modes de fonctionnement différents :

le régime statique
Les grandeurs électriques envisagées (courant, tension) sont toutes continues (statiques) et repérées par des majuscules : ( exemple : tension émetteur-base VEB, courant collecteur IC )
le régime dynamique :
Les grandeurs électriques envisagées dépendent du temps (exemple  : tension émetteur-base VBE(t), courant collecteur IC (t) ).
Un régime dynamique particulier est le régime petit signal (électronique linéaire) où les grandeurs électriques sont formées par une valeurs statique plus une petite variation dynamique autour de cette valeur :
VBE(t) = VBE + vBE (t) = VBE + VBE sin t (cas d'un régime sinusoïdal)
IC(t) = IC + iC (t) = IC + IC sin t (cas d'un régime sinusoïdal)

Les grandeurs continues, notées en majuscules,  ( VBE, IC, .....) définissent les point de fonctionnement statique.

Les grandeurs dynamiques, notées en minuscules,  (vBE, iC ....) définissent le fonctionnement dynamique.

Le régime petit signal est toujours caractérisé par des amplitudes crêtes des grandeurs dynamiques beaucoup plus petites que les valeurs des grandeurs statiques ( VBE << VBE, IC << IC ....)


Deuxième loi de Sodd :  Tôt ou tard, le pire se produira.


Le transistor bipolaire

Introduction

L'effet transistor

Le transistor en régime statique.

Le transistor en régime dynamique

Le transistor en commutation

Conclusions Exercices

page_prec Le transistor bipolaire.page_suivRetour à la table des matières


Dernière mise à jour : le   29 mars, 2004 Auteur : Bernard BOITTIAUX