La jonction PN idéale

Objectifs et Définitions

La jonction PN non polarisée

La jonction PN polarisée en direct

La jonction PN polarisée en inverse

La jonction PN en régime dynamique

Conclusions Exercices


La jonction PN idéale - 1.5 La jonction PN en régime dynamique.

1.53. Le modèle " petits signaux, hautes fréquences.

La jonction est soumise à une tension : Vj(t) = V0 + DVj exp(jt) = V0 + vj : le courant résultant est de la forme :

ID(t) = I0 + DI exp(jt) = I0 + iD

Il faut trouver une relation linéaire entre vj  et iD .

Dans le cas d'une jonction P+N (NA>>ND), en partant de l'équation de continuité des trous dans la région N, un calcul assez complexe page 102  montre que l'admittance dynamique est donnée par :

y = iD/vj = g + j b avec :

rel136 Rel137

L'admittance dépend du point de polarisation (I0, V0), on remarque que lorsque :

La jonction PN idéale

Objectifs et définitions

La jonction PN non polarisée

La jonction PN polarisée en direct

La jonction PN polarisée en inverse

La jonction PN en régime dynamique

Conclusions Exercices


page_prec La jonction PN en régime dynamiquepage_suivRetour à la table des matières


Dernière mise à jour : le 15 mars, 2004  Auteur : Bernard BOITTIAUX