La jonction PN idéale

Objectifs et Définitions

La jonction PN non polarisée

La jonction PN polarisée en direct

La jonction PN polarisée en inverse

La jonction PN en régime dynamique

Conclusions Exercices


La jonction PN idéale - 1.5 La jonction PN en régime dynamique.

1.5.1. Définitions.

fig112

Le régime dynamique est obtenu en appliquant sur un composant des grandeurs (tension, courant, champs électrique, champs magnétiques)  qui dépendent du temps.

On peut distinguer :

  • le régime de commutation caractérisé par le passage entre un état de fonctionnement à un autre état .
  • le régime périodique ou le signal appliqué est de forme quelconque mais périodique.

Régime dynamique sinusoïdal : on suppose que la tension appliquée sur la jonction est de la forme :

Vj(t) = V0 + DVj exp(jt) = V0 + vj

V0 = composante statique;

vj : composante dynamique (toutes les composantes dynamiques seront notées en minuscules)

Régime petit signal : l'amplitude de la composante dynamique est faible devant la composante statique : DVj  << V0

On peut alors linéariser les caractéristiques, on est en électronique linéaire.

Régime petit signal en basses fréquences : la fréquence du signal dynamique est suffisamment faible pour  que les phénomènes transitoires et capacitifs puissent être ignorés.

La jonction PN idéale

Objectifs et définitions

La jonction PN non polarisée

La jonction PN polarisée en direct

La jonction PN polarisée en inverse

La jonction PN en régime dynamique

Conclusions Exercices


page_prec La jonction PN en régime dynamiquepage_suivRetour à la table des matières


Dernière mise à jour : le 15 mars, 2004 Auteur : Bernard BOITTIAUX